Home Histoire et Projets Structure

Structure

Pédiatrie de Kimbondo : Structure

 

 

Aujourd’hui, la Fondation Pédiatrique de Kimbondo se compose de plusieurs pavillons que nous répartissons pour une meilleure compréhension en quatre catégories :

1. Le pavillon médical composé :

  • d’un hôpital de jour qui traite tous les cas urgents ou non de médecine générale (malaria, maladies infectieuses, tuberculose, sida, méningite, cancer, …),
  • de la chambre 10 : unité de soins intensifs,
  • d'un pavillon pour la cardiologie,
  • d'un pavillon pour la tuberculose pulmonaire et osseuse
  • d'un pavillon de radiologie et de laboratoire,
  • d'un pavillon de la cardiologie, de la petite chirurgie avec une salle de transfusion,
  • d'un nouveau bloc de transfusion,
  • un service de soins dentaires,
  • d’une pharmacie,
  • de la morgue.

Ces pavillons offrent 200 lits pour le traitement à long terme, par exemple pour les patients atteints de tuberculose ou de troubles cardiaques.

 

2. Le pavillon des orphelins composé :

o   de la néo-natologie qui accueille les tous petits (de 0 à environ 5 ans), Leur nombre avoisine la centaine de petits bouts,

o   de la casa Patrick où sont pris en charge toutes les pathologies lourdes (handicaps mentaux ou physiques, enfants atteints du sida, …) qui accueille aussi une centaine d'enfants,

o   du foyer de la Paix qui accueille les enfants de 5 à 16 ans (filles et garçons),

o  de Nzimbi où se retrouvent plusieurs jeunes de 6 à 16 ans.  Aujourd'hui 3 soeurs de la Croix de Strasbourg encadrent ces enfants avec affection dans le respect des valeurs de notre société,

o   de Boboto, Bondeko et depuis peu de la maison Maman Betty, pavillons qui accueillent les enfants à l'aube de l'adolescence et les adolescents.


3. Les autres pavillons parmi lesquels :

o   l’accueil,

o   le pavillon de Maman Coco,

o   la buanderie où Maman Betty s’activait jusqu’il y a peu à réparer et à confectionner des vêtements.  Il a en effet plu au Seigneur de la rappeler à ses côtés,

o   la Chapelle,

o   le pavillon des volontaires,

o   le magasin où sont stockés toutes les vivres et denrées périssables ou non.


4. La Ferme de Matshuku

Son objectif est de lutter contre l’insécurité alimentaire et de garantir au maximum l’autosuffisance alimentaire des enfants malades ou orphelins.  On y cultive divers fruits et légumes : amarantes doux, oseille, chaux de chine, aubergines, tomates, carottes, …

Au-delà de l’agriculture, la ferme comprend une zone avicole où sont confinées des poules de ponte de la race RIR.

Enfin, la ferme prône l’élevage de porcs et de poissons.  La ferme comprennait 7 étangs piscicoles modernes avec des poissons de race tilapia nilotique et clarias.  Malheureusement en raison de l'importante érosion, des dégats énormes ont eu lieu fin 2010, début 2011.  Aujourd'hui, il n'y a plus aucun poisson et il faudra du temps pour reconstruire ce qui a été perdu.

La pédiatrie a fait l'acquisition de 1200 hectares de terres à Kinta (150 kms de Kimbondo) où l'on a débuté la culture du manioc, des haricots, de fruits divers et de palmiers, ... le but final étant de générer des rentrées d'argent afin d'aider la pédiatrie à survivre.  En outre, certains jeunes de Kimbondo pourront apprendre à Kinta le métier d'agriculteur et d'éleveur de bétail.

5. Le Complexe scolaire Saint Claret

Au-delà de ces pavillons et depuis septembre 2009, la Fondation dispose de sa propre école dite « Complexe scolaire Saint Claret » où l’on retrouve aujourd'hui deux classes maternelles,  six classes primaires et quatre classes de secondaire (pédagogie et scientifique), trois classes techniques (menuiserie, agriculture, horticulture, pisciculture, couture, …).

Depuis peu de temps, les enfants souffrant d'un handicap mental ou physique mais ayant la capacité de suivre des cours, se rendent dans une classe spécialisée au sein du Complexe Saint Claret où ils ont le bonheur d'apprendre et de s'épanouir.